Médiateur de la République : un mandat bien rempli sous Baba Akhib Haidara

Le Médiateur de République sortant, Baba Akhib Haidara, a présenté son rapport de fin de mandat de 7 ans (2003-2020) durant lesquels, ses services ont accueilli au total 36 069 usagers pour dossiers divers.

« Entre 2013 et 2019, le Siège des Services du Médiateur à Bamako et les Délégations territoriales ont, ensemble, accueilli, écouté et orienté 36 069 usagers des services publics dont 25 231, soit 69,95% par le Siège et 10 838 soit 30,95% par les Délégations territoriales », peut-on lire dans le rapport de 164 pages.

Aussi, précise ledit rapport : « De 1 330 en 2013, le nombre de visiteurs a atteint 16 818 en 2019, soit une augmentation de 55,35% ».

Par ailleurs, révèle-t-il, au cours du septennat, 1 456 réclamations ont été traitées. Avec des fortes hausses en 2014, 2015 et 2019 : « 990 ont été définitivement réglés à la date de décembre 2019 ».

De même, le rapport met en évidence le fossé entre l’administration et les usagers. Mieux, le rapport il pointe la mal administration, la non maitrise des usagers des textes et lois surtout à cause du taux d’analphabétisme.

Outre les différends entre usagers et  administrateurs, des conflits communautaires et des demandes de distinction honorifique sont également adressées aux services du Médiateur de la République.

Des litiges autour du foncier ont émaillé le septennat qui est intervenu dans un contexte politique et sécuritaire particulièrement difficile. D’autres domaines comme l’exécution des décisions de justice étaient également au cœur du mandat de du médiateur sortant.

Plus de deux décennies après sa mise en place, le Bureau du Médiateur de la République a joué un rôle de premier plan dans les rendez-vous nationaux importants, notamment l’organisation de l’EID (l’Espace d’interpellation démocratique) la Conférence d’entente nationale, le Dialogue national inclusif, l’élaboration de projet de loi d’entente nationale, entre autres.

L’espace d’interpellation démocratique, le rendez-vous annuel du Bureau du Médiateur a enregistré entre 2013 et 2019, un total de 2.110 demandes d’interpellation.

Cette tribune d’expression démocratique est l’un des charmes de la démocratie malienne. Il met en relation usager et administrateur en vue d’un règlement à l’aimable des différends existant entre eux.

L’édition de 2020 a été annulée à cause de la pandémie du coronavirus. L’EID a lieu le 10 décembre, de chaque année, en marge de la commémoration des droits de l’homme.

Le Médiateur de la République sortant Baba Akhib Haidara vient d’être remplacé par Mme Sanogo Aminata Mallé, ancienne ministre de la Justice, qui était jusqu’à sa nomination secrétaire général du gouvernement.

Aly BOCOUM

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*