Journée internationale de l’Enfance : 300 000 enfants ne vont pas à l’école

Le Mali célèbre aujourd’hui la 31e édition de la Journée internationale des Droits de l’enfant sous le thème : « protection des droits de l’enfant en période de crise, une responsabilité partagée ». L’évènement a été délocalisé à Koulikoro.
Au Mali, les crises sanitaire et sociopolitique ont fortement affecté les enfants, les privant de leur droit fondamental à l’éducation, à la protection et à un environnement sain et sécurisé. Les déplacements massifs liés aux conflits communautaires et les fermetures d’écoles ont touché des milliers d’enfants.
Plus de 1000 écoles sont fermées au Mali à cause de l’insécurité et de la pandémie à coronavirus. Privant quelques 300 000 enfants de leur droit à l’éducation. Dans les zones de conflits, les enfants sont exposés à toutes sortes de violence. D’autres enrôlés de force dans les groupes armés.
Les enfants sont également exposés à l’insécurité alimentaire à cause des conflits qui les poussent souvent à vivre loin de chez eux. Le parlement national des enfants interpelle les autorités en cette période de Covid-19, à promouvoir davantage les droits des enfants et à protéger les plus vulnérables. L’année 2020 a été difficile pour les enfants.

Rédaction

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*