Ministère de la jeunesse et des sports : Mossa AG ATTAHER imprime sa marque

Le secteur des sports et de la jeunesse au Mali est en souffrance depuis la CAN 2002. Plusieurs initiatives avaient vu le jour sans grand lendemain. Le nouveau ministre de la jeunesse et des sports, Mossa AG ATTAHER entend apporter un changement notamment dans la gestion des infrastructures sportives.

Près d’un mois après sa nomination, le nouveau ministre de la jeunesse et des sports affiche son engagement pour la redynamisation du secteur. Cela à travers trois sorties rien que pour la visite du stade du 26 mars qui doit accueillir ce vendredi le match qui oppose le Mali à la Namibie.

Après sa première visite, le chef du département de la jeunesse et des sports avait limogé le directeur du Stade du 26 mars et son adjoint pour mauvaise gestion. C’est le plus grand stade du pays, avec une capacité d’accueil de près de 60 000 places.

Pour beaucoup d’observateurs, le limogeage des responsables de cette structure n’est pas une solution. En effet, nommé en mars 2020, l’ancien directeur Bagaka avait pris fonction pendant que l’état du stade laissait aussi à désirer. Sous l’ex ministre Arouna Touré des travaux de rénovation avaient été lancés.

La deuxième sortie a été écourtée. Car le ministre était très remonté contre les responsables. « Suite à notre première visite, j’ai vu beaucoup de choses qui n’honorent pas notre pays. La faute n’est ni de x ou de y. Il s’agit aujourd’hui de réfléchir pour redonner à ce stade son lustre d’antan.  Nous avons prévu de revenir quelques jours avant la rencontre Mali-Namibie prévue pour ce 13 novembre. À mon retour, dès la première pièce visitée, j’ai trouvé que le travail n’a pas été fait, nous avons arrêté cette visite », s’est-il indigné.

A l’issue de sa troisième visite effectuée ce 11 novembre, le ministre ATTAHER a apprécié l’état d’avancement des travaux de réhabilitation : « Beaucoup de manquements et de dysfonctionnements ont été corrigés depuis mon dernier passage », s’est-il félicité.

Cette nouvelle vision imprimée dans la gestion des infrastructures sportives publiques du pays, est soutenu par la résolution des problèmes liés aux primes de sélection : « Le troisième jour de mon arrivée au ministère, lorsqu’on m’a informé de certaines difficultés, séance tenante, j’ai entrepris de résoudre ce que je peux résoudre avant votre arrivée. Actuellement toutes les situations qui étaient en souffrance sont réglées. Vous serez dans vos droits pour les primes du Tchad, de sélection et de victoire et de la Turquie », a promis le ministre.

Il convient de rappeler que cet engagement du ministre Mossa AG ATTAHER est un signal fort pour tous les responsables des édifices du secteur de la jeunesse et des sports à plus d’engament dans la préservation des biens publics pour la promotion de la jeunesse et des sports au Mali.

Andiè A. DARA

 

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*