Novembre : Exceptionnellement, mois de la solidarité !

Depuis plus de 20 ans, le mois d’octobre est dédié à la solidarité et à la lutte contre l’exclusion au Mali. A cause de la crise sanitaire et de la situation politique du pays, la commémoration a été décalée au mois de novembre. Les besoins humanitaires n’ont jamais été aussi pressants.

Le mois de novembre est traditionnellement dédié à la solidarité et à la lutte contre l’exclusion au Mali. Cette année est singulière à plusieurs égards. En effet, la pandémie de coronavirus a durement touché les secteurs d’activités du pays, exposant plus de personnes à la précarité et à l’insécurité alimentaire. La situation humanitaire du pays est sans précèdent. A ce tableau, vient se greffer la situation politique difficile et prise dans le carcan d’un front social bouillonnant.

Cependant les acteurs humanitaires entendent bien commémorer ce mois de soutien et d’entraide au profit des démunis. Selon Diakaridia Yossi, chargé de communication au ministère en charge des affaires sociales, les dispositions sont prises pour la bonne tenue de l’évènement.

« Exceptionnellement, en raison du contexte, le mois a été lancé le 30 octobre. Les activités se dérouleront durant ce mois de novembre », explique-t-il. Les changements politiques ont retardé les activités, mais les autorités ont donné leur feu vert, ajoute M. Yossi.

Malgré la situation sociopolitique du Mali, ce rendez-vous annuel est plus qu’important. L’insécurité et la crise sanitaire liées à la pandémie du coronavirus ont accentué les besoins humanitaires des populations démunies. Notamment les personnes âgées et les déplacées, qui ont besoin d’assistance pour pouvoir supporter les chocs sécuritaires et socio-sanitaires.

ADAM DIALLO

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*