Soumaïla Cissé : une perte de trop

Le 20 décembre dernier des photos de lui ont circulé pour marquer l’anniversaire de ses 71 ans. L’homme aura eu une année difficile parce que pris comme otage durant de très longs mois. Libéré en octobre 2020, son peuple attendait qu’il se guérisse des blessures de la captivité avant de reprendre sa mission politique au service du Mali. Hélas, la faucheuse avec l’aide de la Covid 19, en a décidé autrement.

Soumaïla Cissé, leader de l’opposition malienne, est décédé le 25 décembre en France où il avait été transféré pour des soins du Covid-19″, a annoncé à l’AFP un membre de sa famille. L’information vite confirmée a fait le tour du Mali avec comme seul écho l’expression du regret de la perte d’un homme à la stature d’Etat.

Soumaïla Cissé a consacré 30 années de sa vie au Mali, l’ingénieur informaticien qui se voulait technicien de la politique a connu des hauts et des bas mais a su garder son sourire et sa résilience face aux adversités. En politique, avoir des adversaires coriaces montre que vous êtes un candidat solide et sérieux. Soumaïla s’en est allé mais il a sans doute semé au sein de son parti les graines d’une vision qu’il a voulu pour le Mali.

La rédaction du Journal le Flambeau présente à sa femme et à ses enfants, à l’ensemble de sa famille ses condoléances attristées.

La Rédaction

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*