ALBINISME :  le regard de la société…

ALBINISME :  le regard de la société…

 

Dans notre pays, l’albinisme est perçu par certains comme un handicap. Les albinos sont confrontés à de nombreux problèmes d’épanouissement voire d’insertion sociale. 

Pour des parents d’enfants albinos, l’embarras est au quotidien, avec la peur de voir son (fils ou sa fille) assassiné, souvent sans savoir les causes. Alors que, l’albinisme est loin d’être une malédiction, mais plutôt une maladie qui se caractérise par l’absence de mélanine dans l’épiderme de l’homme, ce qui provoque la couleur de peau plus claire, avec des cheveux roux qui attirent des regards souvent même indiscrets.

Dans le monde, sur 20 000 naissances, un enfant est atteint de cette maladie. En Afrique, un enfant sur 4 000 a la (chance ou la malchance) d’être albinos.

Des études prouvent que l’albinisme est génétique, car sans lien sanguin, et les risques d’avoir un enfant albinos sont de 1 sur 20 000.

En plus de leur fragilité face à certaines intempéries comme le soleil, les albinos souffrent de plusieurs handicaps liés à la maladie telle que les troubles de vision, qui entrainent pour certains albinos des difficultés au niveau scolaire.

Malheureusement, ils sont confrontés à des problèmes plus graves tels que les agressions, les meurtres, pour dit on des (sacrifices).

En plus, dans une société pleine de croyance et de préjugés, être albinos peut avoir de nombreuse conséquence. Synonyme de malédiction, enfant du diable, pouvant servir d’offrande. Le plus souvent, ils ces pratiques ne sont pas dissuadées par la justice, qui a du mal, à apprendre les « diables » qui s’attaquent à ces personnes, dont la différence de peau suffit pour subir des atrocités.

ADAM DIALLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *