Analyse STRATEGIA : La propagande : un outil de la communication politique ?  

 

Nous avons eu à le dire dans une précédente publication, la communication politique a évolué énormément au fil du temps. Avec elle, certaines de ces composantes aussi : la propagande. Fini l’époque de la propagande éhontée lors des périodes des guerres visant à déshumaniser l’ennemi et à se présenter comme les gentils dans l’histoire. Fini aussi, l’époque où la propagande servait au bon vouloir des régimes fascistes de Mussolini et de Hitler. Maintenant la propagande a évolué, au point même d’avoir une consonance normale, voire positive, au point de devenir un outil à part entière de la communication politique. Sa maîtrise peut être primordiale dans la réussite de toute communication politique.

Concept vaste au champ d’application étendu, la propagande s’avère être très difficile à définir dans sa globalité. Un seul article ne saurait donc suffire lorsque que des ouvrages et des documents d’études entiers y sont consacrés.

Mais de manière brève et digeste, nous la désignerons comme une série d’actions qui vise à faire adopter ou rejeter une idée, une vision, une doctrine par une population bien ciblée.

Elle dispose à cet effet de moyens colossaux pour ce faire : les médias (inclure aussi internet), la récupération politique du sport, de la religion, du cinéma, de la musique et même de l’architecture peuvent servir comme moyen de propagande efficace.

La propagande, quand elle est flagrante et outrancière comme celle des régimes nord-coréens et russes, est mal perçue de manière générale, même si elle marche sur les groupes cibles. Elle devient donc négative dans ce cas. Alors que la propagande pensée et maîtrisée dans les moindres détails, la propagande à l’américaine, en plus d’être efficace sur ses cibles, est aussi apprécié au plan international.

Dans le contexte malien, nos personnalités politiques ont encore beaucoup de mal, dans l’ensemble, à maîtriser ce concept. « Réussir » la propagande dans ce contexte repose sur un certain nombre d’éléments : la distanciation entre l’action de propagande et la personnalité autour de laquelle elle est faite, la consistance de l’action elle-même et la communication autour de l’action de propagande. La distanciation entre l’action de propagande et la personnalité qui en bénéficie est un impératif dans sa réussite. On ne doit pas avoir de liens directs entre les deux.

Par exemple, l’imam Dicko qui se voit attribuer des adjectifs comme « l’éclairé », « le respecté », « le sage » ou encore « l’autorité morale » par des tiers, cela est bien perçu tandis que Clément Dembélé qui se serait présenté comme « l’homme le plus instruit » au Mali, serait inefficace, voire contre-productif.

La consistance est le second facteur clé de succès car la propagande doit se faire sur quelque chose de « vrai », qu’elle ne parait pas comme une promesse.

Quand IBK annonce revenir de la Chine avec dans ses bagages 5000 milliards, cela est considéré comme une énième promesse tandis que Moussa Mara qui investit ses trois mois de salaire dans des projets de jeunes dans sa circonscription, paraît comme un geste salutaire.

Troisième et dernier élément gage de succès c’est la communication. Ça en est même un élément crucial.

L’ex député, Moussa Timbiné qui fait dons de kits scolaires à des élèves sur lesquels est placardée sa photo, c’est considéré comme maladroit car s’apparentant à un culte de la personnalité, contrairement à l’actuel ministre en charge des sports qui apparaît comme bosseur et patriote quand il s’affiche avec le maillot de l’équipe nationale de foot en train de suivre un match des aigles à la CHAN.

Dans l’un ou dans l’autre cas, qu’on ne se laisse pas tromper car l’objectif est le même : celui de vouloir influencer les groupes cibles et de s’attribuer une image qui ne colle pas forcément à la réalité.

Il s’agit pour les personnalités politiques de faire bon usage d’un outil à double tranchant et pour le grand public de redoubler de vigilance afin de ne pas tomber dans le piège.

Hamadoun NIANGADOU

Spécialiste en communication politique

et Fondateur de Stratégia

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*