Cinéma : Le Groupe Arc-En-Ciel prend date avec le public malien ce samedi

Cinéma : Le Groupe Arc-En-Ciel prend date avec le public malien ce samedi

 

 Après un succès inédit (trois guichets fermés en une nuit), avec son premier long métrage le « VOILE SECRET », en février 2020, le groupe Arc En Ciel revient avec son premier film de l’année 2021, « Les Roues du Destin ». L’avant-première est prévue pour ce samedi 6 février au Magic cinéma, Ex Babemba, dans un contexte sanitaire complexe.

Le film « Les Roues du Destin » est le deuxième défi en salle du Groupe Arc-En-Ciel.  Un scénario exigeant et bien soigné, qui s’attèle à rééditer le succès déjà connu par le premier long métrage du réalisateur Fousseyni Maïga.

Ces dernières années, le groupe ‘’ARC EN CIEL’’ a jugé bon de marquer le terrain du cinéma au Mali. Sans fausse modestie, la jeune équipe de réalisation et de production, confie, s’atteler à cette tâche, dans le but d’apporter une touche de modernité au Cinéma malien. Cela, à travers le talent de jeunes comédiens qui en ont à revendre.

Avec son nouveau film « Les Roues du Destin », le réalisateur Maiga tente de relater les injustices de la vie dans un monde où l’homme se présente souvent comme un loup pour son prochain. Par le truchement de « Bambo », le jeune acteur principal, l’histoire évoque les efforts de ces jeunes diplômés qui veulent intégrer le monde du travail. Ingénieur en mines, Bambo veut offrir une vie meilleure à sa mère, deuxième épouse abandonnée et stigmatisée d’un patriarche de 80 ans dont il est l’unique enfant.

Sachant que le premier de chaque promotion de l’école des mines était systématiquement recruté par la société minière installée dans son village, « Bambo » s’est sacrifié pour sortir « major » de sa promotion, avant de voir son espoir heurté, lorsque le Directeur de l’école, contre toute attente, décidera de violer les règles de l’excellence, en offrant l’opportunité à son fils, nullard et meilleur ami de Bambo, d’être recruté dans la mine. C’est de là que partent les péripéties que le réalisateur propose à son public.

En raison de la maladie à coronavirus, les responsables du Groupe Arc-En-Ciel ont pris des mesures spécifiques pour éviter les attroupements. Ainsi, les tickets d’accès sont en nombre limité et mis en pré-vente depuis une dizaine de jours. Le port du masque est exigé selon le producteur du groupe.

Adam Diallo

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *