Festival sur le Niger : la 17ème édition s’adapte au COVID

Festival sur le Niger : la 17ème édition s’adapte au COVID

 

Couplé depuis quelques années au Salon d’Arts contemporains de Ségou (Ségou Art), le Festival sur le Niger s’ouvre ce mardi dans un contexte marqué par la pandémie du coronavirus. Ce rendez-vous culturel singulier, s’inscrit dans un format résilient sans les concerts et les foires. Toutefois, d’autres expressions culturelles et artistiques à travers les arts visuels sont au programme.

L’édition réduite de cette année, magnifie l’art digital à travers un atelier interactif sur la production d’outil d’art numérique : « Ce sera l’occasion pour les praticiens de l’art, des artistes et acteurs culturels d’échanger sur le rôle et la place du digital pour le futur du secteur » a expliqué Attaher Maiga, Coordinateur de Ségou Art/ Festival sur le Niger.

Les arts visuels occuperont une place de choix durant cette édition dans la cité des Balanzans, à la faveur de l’exposition ‘’bi Mali’’, et celles individuelles ou en (off), à travers la ville et dans les galeries d’arts.

Le format Resili’art définit l’art sous le sceau de la cohésion sociale affectée par l’annulation ou le report de concerts, de représentations théâtrales et de pratiques culturelles communautaires.

Selon l’UNESCO, la crise a mis en évidence les vulnérabilités préexistantes du secteur de la culture en Afrique. « Il est clair que l’ampleur de la contribution économique du secteur culturel a été jusqu’à présent sous-estimée. C’est le cas tant pour la contribution directe à l’économie par le biais des industries culturelles et créatives que pour la contribution indirecte par le biais du secteur du tourisme », notait l’organisation des Nations Unies, dans son bulletin de juillet 2020.

 

Andiè A. DARA

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *