Les évolutions technologiques : Pour une agriculture moderne et rentable

Les évolutions technologiques : Pour une agriculture moderne et rentable

 

Malgré les efforts des acteurs à moderniser le secteur agricole au Mali, 60% des travaux sont assurés par la force physique en parallèle à celle des animaux de trait. Face aux défis des aléas climatiques, aux insuffisances des infrastructures et la baisse de la fertilité des sols, la mécanisation semble un atout pour l’agriculture au Mali, estiment les experts.

Aujourd’hui, l’autosuffisance alimentaire demeure le défi majeur pour les pays pauvres comme le Mali. Pour booster la production agricole et profiter du potentiel de terres cultivables dans le pays, il est essentiel de faciliter l’accès aux matériels agricoles à la fois pour les grands producteurs que les petits.

Selon une étude de la FAO, il est primordial de travailler avec les nouvelles opportunités de mécanisation que nous offre la technologie de nos jours, car elles répondent aux besoins des exploitants agricoles d’autant plus qu’elle ne requiert pas un type d’approche semblable à une « Révolution verte ». Puisque cela implique de grandes quantités d’intrants agrochimiques et un labourage destructeur menaçant la santé et la fertilité des sols.

Jouir des retombés de la mécanisation selon la FAO, nécessité pour les pays de l’Afrique subsaharienne à rendre accessible l’alimentation électrique en milieu agricole à travers l’emploi d’une variété d’équipements agricoles spécialisés dans le semis de précision qui travaillent également à réduire toute perturbation des sols.

Au Mali, l’agriculture reste le socle de l’économie du pays. Cette puissance agricole qui met en avant les outils appropriés avec des matériels et machines associés à des intrants agricoles essentiels ferons ressortir le potentiel agricole du pays.

En outre, les unités de transformation pourront donner une nouvelle vie à l’économie tout en garantissant une consommation made in Mali.

Pratiquant une agriculture manuelle plus traditionnelle depuis des années, la mécanisation soutient ainsi l’amélioration de la productivité. Elle est aussi une occasion de générer de l’emploi et aller vers une autosuffisance alimentaire car elle a le potentiel d’améliorer les activités d’après-récolte, le traitement et la commercialisation tout en renforçant l’efficacité et le respect de l’environnement.

L’intensification durable de la production agricole implique la protection des sols, de larges cultures de couverture et un travail minimum du sol.

Adam DIALLO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *