Journée mondiale des droits du consommateur : Pour un changement contre la pollution plastique

Journée mondiale des droits du consommateur : Pour un changement contre la pollution plastique

 

Le Regroupement pour la défense des consommateurs du Mali (REDECOMA), à l’instar des autres organisations similaires, célèbre ce lundi 15 mars 2021, la Journée mondiale des droits du consommateur. Cette année, les organisations de consommateurs du monde entier appellent à un changement mondial pour lutter contre « la pollution plastique ».

Coordonnée par Consumers International, la Journée mondiale des droits du consommateur a lieu le 15 mars de chaque année, pour souligner l’importance de la protection et de l’autonomisation des consommateurs.

« En 2021, nous mettons l’accent sur le rôle des consommateurs dans la lutte contre la pollution par les plastiques. Partout où ils se trouvent, les consommateurs exigent un changement pour notre environnement et notre santé. Le plastique est très utile dans notre vie quotidienne. Cependant, notre consommation et production de plastiques particulièrement celles à usage unique ne sont pas soutenables, ce qui conduit à une crise mondiale de la pollution plastique », lancent les responsables des organisations de consommateurs, à travers le monde. Car soutiennent-ils, cela a un impact sur notre écosystème et notre santé. La preuve, il est important de constater les effets de la pandémie de la COVID 19 sur la pollution plastique avec l’augmentation de l’usage des matériaux unique comme les masques, les gants, les emballages des produits alimentaires.

Face à cette situation, les consommateurs sont de plus en plus préoccupés par la pollution plastique et des actions doivent être prises. Une étude au plan mondial réalisée en 2019 a révélé une forte réaction des consommateurs face aux déchets plastiques : « 82% des répondants disent utiliser des matériaux de nettoyage réutilisables en lieu et place d’alternatives plastiques à usage unique, 72% utilisent des sacs réutilisables pour faire leurs courses et 62% utilisent des bouteilles de boisson rechargeables », a-t-on appris.

Selon la même source, malgré l’utilisation élevée des matériaux plastiques à usage unique pendant la pandémie, il s’avère : « 55% des consommateurs dans le monde sont désormais plus préoccupés par l’environnement résultant de la COVID 19. Près de 74% des consommateurs (en Europe, aux Etats-Unis et en Amérique du Sud) sont prêts à dépenser plus pour le développement durable ».

D’où l’impérieuse nécessité d’un changement systémique du marché à tous les niveaux de la part des gouvernants, des entreprises et des décideurs pour faire de la lutte contre la pollution plastique et la consommation durable le choix facile pour les consommateurs. Pour obtenir un impact à l’échelle à hauteur de souhait, il convient de faire en sorte que les options non durables ne soient plus des choix viables. Par contre, il serait mieux de rendre des alternatives plus durables disponibles, accessibles et abordables, à travers la construction des infrastructures de recyclage et s’assurer que les consommateurs aient la bonne information leur permettant de faire des choix éclairés.

Voilà pourquoi, la campagne de la Journée mondiale des droits du consommateur 2021 est axée sur « 7 R » qui résument le rôle des consommateurs dans la lutte contre la pollution plastique : Repenser-Refuser-Réduire-Réutiliser-Recycler-Réparer et Remplacer.

Sékou CAMARA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *