Eau, Hygiène et Assainissement : Deux milliards de personnes couvertes par Word Vision.

Eau, Hygiène et Assainissement : Deux milliards de personnes couvertes par Word Vision.

 

Entre 2016 et 2020, les réalisations de l’ONG Word Vision dans le secteur de l’eau ont permis de toucher 669 863 bénéficiaires avec au moins 700 forages réhabilités ou équipés de pompes manuelles, 611 bornes fontaines ou rampes robinets et 84 226 ménages éduqués au traitement de l’eau à domicile. C’est ce qui ressort de la rencontre entre le staff de l’ONG, les partenaires donateurs et la presse au cours d’une cérémonie visant à créer un dialogue et une dynamique de partenariat autour de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement en marge de la journée internationale de l’eau 2021. C’était à l’Hôtel Azalai ce jeudi 25 mars 2021 sous le patronage du Directeur National de Word Vision.

Word Vision a célébré cette année l’accès à l’eau pour 2 milliards de personnes dans le monde à l’initiative de l’ONG : « Ce qui fait que Word Vision s’est positionné comme l’une des plus grande ONG d’exécution des programmes eau, hygiène et assainissement dans le monde », a déclaré Samuel Diarra, Directeur Technique Word Vision International.

Selon Patrick DANIERE, Directeur National, Word Vision intervient de façon significative dans le domaine de l’accès à l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement (EPHA) depuis 2003. 2016-2020 s’inscrivait dans la troisième phase de l’initiative Ouest-Africaine pour l’Eau :« Nous faisons la promotion de l’usage utile de l’eau de telle sorte que lorsqu’une communauté est ciblée nous nous assurons que les principaux besoins sont couverts. L’eau pour la boisson et l’hygiène dans les ménages dans les écoles et les centres de santé mais aussi l’eau pour la production et le développement économique » Patrick DANIERE, le Directeur National de Word Vision Mali.

Aussi, a-t-il souligné que son ONG avait pu impacter la vie de près de 2 millions de personnes au Mali entre 2016 et 2020 : « Nos interventions ont permis l’accès à l’eau potable à environ 8% de la population urbaine et périurbaine du pays. Nous croyons aussi que dans un pays sahélien comme le Mali, qui est sujet aux effets du changement climatique, seule la maitrise de l’eau pour la production nous permet d’assurer la sécurité alimentaire et d’améliorer la nutrition des enfants ».

Le programme EPHA au Mali couvre 33 aires de développement du programme répartis dans 5 régions notamment Kayes, Koulikoro, Mopti, Ségou et Sikasso ainsi que le District de Bamako. Cela totalise 8 cercles et 74 communes d’intervention.

Cette année, la 4ème phase du programme WASH pour la période 2021-2025 est lancée pour un budget prévisionnel de 40 millions de dollars pour atteindre 20 millions de personnes

« La stratégie WASH est focalisée sur l’atteinte des ODD6 qui stipule que d’ici 2030, atteindre l’accès universel et équitable à l’eau potable et à un prix abordable pour tous, réaliser l’accès adéquat et équitable à l’assainissement et à l’hygiène pour tous et éradiquer la défécation à l’air libre, en accordant une attention particulière aux besoins des femmes, des filles et des personnes en situation de vulnérabilité », a indiqué Mahamane Amadou, responsable gestion Eau, Hygiène, Assainissement.

Il s’agit d’accroitre le nombre d’enfants de 0 à 18 ans ayant un accès élémentaire aux infrastructures d’eau potable et d’assainissement et qui pratiquent l’hygiène dans le contexte fragile du Mali, spécialement les plus vulnérables.

L’année 2020 a connu 132 450 nouvelles personnes atteintes avec l’accès à l’eau potable, dont 68 250 ont accès à un robinet. 82 736 personnes pour l’accès aux infrastructures d’assainissement de lavage des mains au savon ainsi que les autres gestes barrières de prévention de la covid 19. En outre, 185 écoles et 33 centres de santé ont globalement été atteints avec des interventions WASH parmi lesquels 22 écoles et 9 centres de santé communautaires qui ont bénéficié de la réalisation de points d’eau. Au total, un budget de 540 millions de dollars a été investi en coût direct en 2020 dans le secteur EPHA par Word Vision.

Dans les communautés, 89 pompes manuelles installées, 3 forages, 21 092 ménages ont été éduqués au traitement de l’eau à domicile, 459 comités de gestion et associations des usagers de l’eau ont été mis en place ou réactivés et formés, 258 artisans réparateurs formés et recyclés. Au niveau des centres de santé, 9 systèmes d’adduction d’eau solaire repartis dans la cour, les salles de soins et les latrines réalisés dans 9 CSCOM à Kolokani et Koro. 435 stations de lavage des mains situées dans les unités et opérationnelles. En moyenne 27 000 patients par an reçoivent des soins de santé dans un environnement doté de service WASH adéquats.

Dans les établissements scolaires, en 2020 malgré la fermeture des écoles pour lutter contre la pandémie du coronavirus, environ 39 278 élèves et 764 enseignants répartis dans 185 écoles ont été touchés par les activités de WASH dont 6 960 ont accès à l’eau potable et 3 905 ont accès à l’assainissement, 2 points d’eau ont été réalisé dans les écoles entre autres

En 2020, l’accès à l’eau potable dans les communautés a couté 3 878 686 millions de dollars, dans les écoles il y a eu investissement en eau potable de 165 173 millions de dollars alors que dans les établissements c’est 324 199 millions de dollars investis.

Il convient de noter que face défis de la démographie, et aux ressources qui s’amenuisent, les innovations sont essentielles pour soulager les populations.

Andiè A. DARA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *