ASSISES NATIONALES DE LA REFONDATION ET ORGANE UNIQUE : Les concertations débutent aujourd’hui

ASSISES NATIONALES DE LA REFONDATION ET ORGANE UNIQUE : Les concertations débutent aujourd’hui

 

En prélude à la tenue des Assises Nationales de la Refondation (ANR) et de la mise en place de l’Organe unique de gestion des Elections, environ 600 participants répondront à l’appel des départements ministériels concernés. Pour l’étape qui concerne le district de Bamako, les participants issus de la société civile, du monde universitaire, des syndicats et de la sphère politique, prennent langue à partir de ce vendredi 24 septembre et ce, jusqu’au dimanche 26 septembre 2021, au Centre International des Conférences de Bamako. Après Bamako, suivront les consultations dans les régions, cercles, communes et fractions.

Selon les départements ministériels concernés, il s’agit pour les participants de discuter pendant 3 jours, du format de l’Organe Unique de Gestion des Elections, notamment la structure de l’Organe, la dénomination, le mode de désignation, la composition, les démembrements, le mandat, entre autres. Et aussi des propositions et de la validation de l’avant-projet des Termes de Référence des Assises Nationales de la Refondation.

Ces concertations interviennent deux jours après l’adresse à la Nation du Président Assimi Goita dans le cadre de la commémoration du 61ème anniversaire de l’indépendance du Mali :

« Malgré les soixante années d’indépendance dont la moitié sous le système démocratique, l’Etat du Mali est confronté à des maux que les citoyens ne cessent de décrier. Il s’agit entre autres du manque de vision politique, du non-respect des textes, des dysfonctionnements institutionnels remarquables et la répartition inégale des richesses nationales », rappelait le Colonel Goita dans son discours du 22 septembre 2021.

C’est pourquoi, poursuit-il, « aujourd’hui, plus que jamais, se pose la nécessité d’entreprendre des actions courageuses pour un nouveau Mali. D’où la tenue des Assises Nationales de la Refondation qui regrouperont toutes les forces vives de la nation. Une belle occasion en perspective pour discuter de l’ensemble des préoccupations nationales afin d’impulser une vraie dynamique de changement. A ce rendez-vous historique, doivent prendre part tous les Maliens soucieux de l’avènement d’un nouveau Mali », a souligné le Président de la Transition.

Andiè A. DARA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *