Can 2022 : L’Afrique résiste pour maintenir le rendez-vous

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, se dit favorable à un report de la Can 2022, qui doit se tenir au Cameroun. La compétition, prévue du 9 janvier au 6 février 2022, risque de ne pas se tenir suivant les dernières prises de position. Pendant que le peuple sportif africain en général attend avec faste ce rendez-vous, plusieurs raisons, dont sanitaire, sont évoquées par la FIFA pour demander un énième report de la compétition. Mais les dirigeants du football africain résistent et veulent « tout faire » pour maintenir le rendez-vous du Cameroun à date. 

Dimanche 19 décembre 2021 à Doha, le président de la FIFA, Gianni Infantino, n’a pas hésité à demander un report de la CAN Cameroun 2022 à cause notamment de la Covid-19 et son nouveau variant Omicron, l’état des infrastructures devant accueillir la compétition, et la menace de certains clubs européens de ne pas mettre leur joueur à la disposition de leurs sélections. Toutes ces raisons avancées ne semblent pas convaincre la majorité des amoureux du football africain qui attendent avec impatience la CAN 2022 au Cameroun.

En effet, des voix s’élèvent pour défendre le maintien de l’édition Cameroun 2022. Elles évoquent en sus, leur crainte de voir cette compétition majeure du football africain partir en péril à cause des soubresauts qui la guettent. La compétition court le risque, dans les années à venir, d’être sacrifiée au profit des compétitions jugées (plus prestigieuses) comme la Coupe du Monde, dont l’organisation est voulue « chaque deux ans » par la FIFA et la « CAN tous les quatre ans ». Cette proposition est jetée en bloc en Afrique, tout comme le report ou l’annulation de l’édition prévue au Cameroun début janvier. Le président de la confédération africaine de Football, Patrice Motsepe, hier au Cameroun, a exprimé son souhait de maintenir la compétition, et d’en faire même un « succès ».

Ousmane Tangara

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *