La campagne de vaccination du tétanos du Mali: Trente-trois (33) districts sanitaires à haut risque visés par le Ministère de la Santé

Du 20 au 26 novembre 2017, trente-trois (33) districts sanitaires à haut risque du Mali seront fouillés par les agents de la santé dans le cadre de la campagne de vaccination du Tétanos Néonatal et Maternel (TMN). Le but de cette lutte sanitaire pour cette année est  de sauver la vie des mères et des enfants surtout celle de 15 à 49 ans contre le tétanos et de contribuer à la réduction du taux de TMN à travers des sensibilisations.

Pour cette année, le lancement de ladite  campagne de vaccination a été faite par  le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Professeur Samba Ousmane Sow à  Oueléssébougou situé  aux environ de Bougouni en présence du maire de ladite commune, M. Yaya Samaké ;  de plusieurs porteurs des blouses blanches et les émissaires des partenaires techniques et financiers notamment  Félix Acheb de  l’Unicef  et  Abdoul Karim Sidibé de  l’Organisation  Mondiale  de  la  Santé ;  ainsi  que  les  autorités administratives et coutumières.

Pour M. Yaya Samaké, maire de la commune de Ouléssébougou, le choix de sa localité prouve que non seulement l’Etat n’a pas oublié son agglomération mais aussi  sa situation sanitaire donc il remercie le gouvernement pour ce geste important. C’est pourquoi il mettra en œuvre  toutes méthodes  de  sensibilisation  pour  motiver sa population notamment les femmes de 15 à 49 ans de se vacciner contre cette maladie.

Dans ses mots de lancement, le ministre Samba Ousmane Sow, explique que malgré la réduction  du taux de cette maladie jusqu’à 14% des décès d’enfants de moins d’un mois, ce fléau reste encore une vision typique de son département. Formellement, que le tétanos est une infection bactérienne grave qui provoque des spasmes musculaires douloureux et qui peut entraîner la mort. Alors, qu’il constitue également un véritable danger pour les femmes et les enfants singulièrement celles qui ont entre 15 à 49 ans. Ainsi, il ajoute que les efforts du gouvernement sont à saluer depuis 1998 à nos jours parce que depuis cette année-là, le taux de ce fléau ne fait que réduire seulement à travers l’engagement des dirigeants du pays à l’endroit des partenaires techniques et financiers.

Aux dires du représentant de l’UNICEF, Félix Acheb, cette campagne de vaccination a été organisée par le ministère en charge des question de la santé en collaboration avec ses partenaires pour une somme globale de cent quatre trois millions trois cent quarante-neuf mille huit cent soixante-trois Franc CFA(183 349 863 F CFA). La campagne sera coordonnée par huit mille quatre cent quatre-vingt-seize (8496) hommes en blousse blanc (vaccinateurs) et concernera 1 791 942 femmes en âge d’enfanter par  2 064 180 doses de vaccins.

Au terme, il est à retenir que l’objectif visé par cette campagne est d’éradiquer la maladie tétanos et la réduction  du  taux de la mortalité  maternelle  et  infantile.

Abdoul Karim Hadji SANGARE

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*