La nuit de Djitoumou édition 2017 : La révélation des artistes débutants à l’épicentre des activités

La nuit de Djitoumou édition 2017 : La révélation des artistes débutants à l’épicentre des activités

Le Samedi 25 novembre dernier a eu lieu à Ouélessébougou situé aux environs de Bougouni, région de Sikasso, la nuit culturelle de Djitoumou couplée avec le lancement des trois nouveaux clips vidéos des certaines artistes en état de révélation notamment Ambacoro ARAMA ; Kalana Mamou Sylla ; ainsi que KIMFA 2 Frères jumeaux. Ladite nuit était sous  la présidence de  la maire de Keleya madame Diarra Djaba Traoré, représentée par Moussa Diabaté alias médiateur accompagné  de  Dr. Fodé Sidibé, invité d’honneur.

Ont également pris part à ce rendez-vous culturelle des Directrices du festival international de Djitoumou et des Dogons, Batoma Lagare Samaké alias SIA junior et Oumou M’Baye ; des artistes invités notamment  Ferekoro Sekouba Samaké, Rim-K, Général Ballody et celle du rappeur King le roi, etc. Aux menu, plusieurs programmes étaient au cœur des activités tels que la projection des vidéos de Kodjougou Coulibaly et Mana Joe Doumbia ; des prestations musicales ; la narration des histoires de Djitoumou, etc.

Pour l’initiateur de cette nuit dédié aux cultures de Djitoumou, Amadou Niangaly, cette nuit est typiquement désignée à l’épanouissement des natifs de Djitoumou et ses environs qui vise non seulement à donner des opportunités aux artistes de ladite localité d’être connu sur le plan national et international mais aussi de créer et renforcer les relations entres les artistes de cette localité et les autres artistes à travers cette nuit.

Par ailleurs, l’invité d’honneur, Dr. Fodé Sidibé formule que les initiateurs de cet espace artistique qui permet de donner aux artiste en état de révélation d’être sur le podium pour mettre en œuvre leurs petites expériences sont à saluer. Qu’il demande à ses promoteurs de mettre toute les perspectives en place pour que cette nuit évolue plus l’année prochaine que celle de cette année parce que la culture est l’un des facteurs au Mali qui créer facilement la cohésion sociale.

La Directrice du Festival international de Djitoumou, Sikadie Samaké  alias  SIA  junior  explique que cette  édition  démontre le vrai visage de la culture musicale de  Djitoumou à travers des  chants. Pour pérenniser cette activité, elle accompagnera les initiateurs pour qu’ils puissent  donnés des lanternes  encore plus à cette nuit purement historique. Elle profite de cette occasion pour saluer Cheick KONDO, correspondant Ouest-TV au Mali pour son dévouement dans le cadre du développement des activités culturelles du Mali en générale et du Djitoumou en particulier.

Pour sa part, l’émissaire du parrain, Moussa Diabaté alias médiateur, a remercié la population de Ouélessébougou et les artistes invités notamment les deux frères jumeaux qui font partir des initiateurs de  ladite nuit  pour  leur  participation à la réussite de cet événement historique. Que le message  de la maire n’est d’autre que les natifs de Djitoumou se donnent  la  main pour avoir un objectif commun dans le cadre du renforcement de la cohésion sociale et surtout la paix entre eux.

Rappelons que cette nuit a été sponsorisée par plusieurs services et entreprises privées notamment la gendarmerie et la protection civile de OULESSEBOUGOU, la radio CIWARA, l’espace Djitoumou BB, Bachaka Prod, Salon de coiffure Sadi, pétrolier  Mambé, boutique Djamadjigui, Alimentation  Coulibaly et Frères etc.

Abdoul Karim Hadji SANGARE                                                                                                                                                                           Envoyé spécial

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *