Sortie de crise : le Premier ministre suscite l’espoir

Sortie de crise : le Premier ministre suscite l’espoir

Le Premier ministre Dr Boubou Cissé a effectué, du 3 au 8 juillet dernier, une visite dans la région de Mopti, au Centre du pays, où il a rencontré les populations, recueilli leurs témoignages et les pistes de solutions sur les attaques terroristes et violences communautaires dont elles sont victimes. Après cette visite, l’on est peut affirmer que l’espoir est permis, afins de voir les lignes bouger.

L’implication sincère et entière de plus hautes autorités de notre pays était au rendez vous de cette visite du Premier ministre dans la région de Mopti.

Des cœurs, certes brisés, mais pleins d’espoir, Boubou Cissé a eu en face de lui durant ses cinq jours de visite, des leaders des communautés, des dialogues intra et intercommunautaires et un débat de débroussaille avec l’administration pour baliser le terrain d’un nouveau départ pour la stabilité dans la région de Mopti.

En effet, si la visite du PM était d’être plus proche des populations vulnérables du centre, elle a été pour elles, une réelle opportunité de débattre des questions sécuritaires qui assaillent la région, mais aussi de faire des propositions et des concessions de part et d’autre notamment, entre milices armées ou groupes d’auto-défense actifs dans la zone. Alors peut-on espérer la fin d’un cocktail d’antagonistes qui se sont juré violence et surtout vengeance suite aux évènements meurtriers dans le centre, marqué les attaques terroristes et violences communautaires successives: Koulogo, le 1er janvier, Ogossagou, le 23 mars, Sobane Da, le 9 juin 2019.

En tout cas, Dr Boubou Cissé, pour sa toute première sortie au centre du pays, semble apporter son cachet d’accalmie, voire même de début de sortie de crise. Même si rien n’est pratiquement sûr dans un environnement où la violence a atteint son paroxysme et, à un moment où, il faut le dire, la méthode et la gouvernance ont manqué au plus haut niveau des instances de décisions.

Un nouveau vent souffle. Dans un passé très proche, on se rappelle, le parfum de la Primature n’était pas souhaité surtout dans la région de Mopti, où après chaque visite, ce sont des attaques qui suivaient avant que le convoi de la Primature ne regagne ses sièges à Bamako.

Contrairement aux autres visites, le PM Dr Boubou Cissé, au contact de la population, a certainement su compatir à leur douleur et comprendre réellement les aspirations des uns et des autres. Toute chose qui expliquerait qu’aucun coup de fusil n’a retenti après cette visite. Ainsi, de cette visite du Premier ministre, la région hôte de Mopti retient qu’aucune communauté encore moins aucun centimètre près du « territoire ne sera désormais oublié».

Pour y parvenir, le Premier ministre Dr Boubou Cissé a instruit le renforcement d’un dispositif riche de la haute sphère de la hiérarchie militaire. A cet effet, un effectif de plus de 3 000 hommes supplémentaires sera déployé dans cette zone pour assurer la sécurité des personnes et de leurs biens.

Ousmane Tangara

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *