Ferme agro-pastorale: meilleure gardienne de la biodiversité

Ferme agro-pastorale: meilleure gardienne de la biodiversité

Dans les fermes agro-pastorales prospèrent diverses activités favorisant la protection des ressources animales et végétales. En effet, dans ces espaces particuliers, la préservation de l’environnement et de l’écosystème est une réalité. La preuve, les fermes abritent un nombre important d’espèces végétales et animales, dont certaines sont menacées par les prédateurs ou en voie de disparition.

Il existe des liens particulièrement très étroits entre les activités humaines et la biodiversité. L’ensemble des éléments composant notre environnement (l’eau, les roches et l’air) nous offre, nourriture, soin sanitaire, habitat et boisson. Et pourtant, cet environnement est menacé par les activés humaines.

Au Mali, la promotion des fermes agro-pastorales a suscité un réel espoir quant à la sauvegarde de la biodiversité.

En effet, dans ces endroits, bien entretenus, nous voyons les arbres les plus rares, les animaux en voie de disparition. Mieux, dans certaines fermes, il est loisible de voir les animaux les plus rares ou en voie de disparition y prolifèrent en toute quiétude ; idem pour les plantes, les arbres fruiteux ou non.

Outre les avantages qu’elles procurent en matière de protection de l’environnement, les fermes agro-pastorales sont aussi rentables sur le plan économique.

La Ferme Klédu et la Ferme Sidiki Coulibaly sont des exemples illustratifs. Ces fermes abritent divers arbres dont certains sont rares ou difficile à entretenir. Dans ces fermes, on y trouve : l’ecalxis, l’acacia sénégalaise, l’acacia collé, le jujube greffé, le tamarinier greffé, le karité greffé ou non. Aussi, on y voit  des autruches, des tortues, des vaches, moutons, chèvres, et volailles de diverses variétés.

En tout cas, incontestablement, ces fermes, sises à la périphérie de Bamako, contribuent à la protection de la biodiversité et de l’écosystème. En plus, elles sont sources d’emplois et de revenus. Car ce sont des milliers de personnes qui travaillent au quotidien dans ces fermes qui approvisionnent au quotidien Bamako, leurs délicieux produits (fruits, légumes, œufs, volailles, lait, etc.).

Assitan Siga FADIGA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *