Grossesse : Que faire lorsqu’un test est négatif alors que la femme est bien enceinte ?

Grossesse : Que faire lorsqu’un test est négatif alors que la femme est bien enceinte ?

Le test de grossesse est le moyen simple et rapide pour savoir si une femme est enceinte ou non. Mais comment expliquer un test de grossesse négatif alors que la femme est bien enceinte ? Pour répondre à cette question qui hante bien de couples et des filles, nous avons rencontré le Dr Togo, gynécologue dans une clinique à Bamako, qui nous donne d’amples informations.

Selon lui, le test de grossesse consiste à détecter la présence de HCG dans l’urine ou dans le sang. Le HCG, explique-t-il, est une hormone secrétée par le placenta. Il existe cependant deux types de test de grossesse : le test urinaire ou test qualitatif qui peut donner de faux positifs et de faux négatifs. Et le test sanguin dit quantitatif qui est le plus fiable, soutient-il.

« Normalement, le test est positif 8 jours après la fécondation. Alors qu’il n’est possible de faire le diagnostic de la grossesse à cette période. Les faux positifs et les faux négatifs sont rencontrés lors des tests urinaires. Et les causes peuvent être en général la mauvaise conservation des tests au niveau des pharmacies, la mauvaise technique d’utilisation, la sensibilité des différents tests sur le marché », note notre interlocuteur.

Cependant, précise-t-il, il est préférable de ne pas se fier aux résultats d’un seul test de grossesse. « Si vous avez de gros doutes, mieux vaut faire un autre test. Car, il arrive que des tests urinaires, achetés par les femmes en pharmacie ou ailleurs, indiquent qu’elles ne sont pas enceintes, alors qu’elles le sont. C’est ce qu’on appelle un faux négatif.  Mais ce phénomène est aujourd’hui très rare, car les tests urinaires sont de plus en plus performants et précis. Quant au faux-négatif, il peut être lié à la réalisation d’un test de manière trop précoce, alors que le taux d’HCG est encore trop bas, ou au fait que les urines sont trop diluées. C’est pour cette raison que ces tests doivent être toujours réalisés avec les urines du matin, moment où la présence d’HCG est plus concentrée » explique-t-il.

Pour Dr Togo, en cas de test urinaire, s’il y a un doute sur le résultat, il faut faire : reprendre le test par un personnel de santé qualifié, le test plasmatique (sanguin) qui est le plus fiable ou une échographie endovaginale ou pelvienne qui va objectiver un sac gestationnel en cas de grossesse.

Aussi, a-t-il fait savoir, le test urinaire de grossesse est moins cher, plus facile à réaliser et donne un résultat extemporané mais peut donner des faux positifs et négatifs. Toutefois, indique-t-il, le BHCG plasmatique et l’échographie précoce sont plus fiables pour faire le diagnostic de la grossesse à ses débuts.

Par ailleurs, dira Dr Togo, si le retard de règles se prolonge et que les tests sont toujours négatifs, il est souhaitable de consulter un médecin qui orientera sûrement vers un test urinaire ou sanguin en laboratoire. Et le meilleur moment pour effectuer ce test est le matin, car l’hormone est plus concentrée dans les urines, mais il peut tout à fait, être réalisé au cours de la journée, conclut le gynécologue.

Fatoumata Koit

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *