Adolescence : période d’incompréhension entre enfant et parent

Adolescence : période d’incompréhension entre enfant et parent

L’adolescence est souvent une période difficile. Le jeune enfant à la recherche de son identité, peut parfois sombrer dans les problèmes de mal-être.  Il peut même faire une tentative de suicide ou prendre le chemin qui le mènera à sa perte. Un moment où se produisent chez le jeune de nombreux changements sous l’effet de la puberté. Une phase de transition entre l’enfance et l’âge adulte marquée par de nombreux obstacles tels que l’opposition aux parents, les sauts d’humeur, les attitudes de défi ainsi que les comportements excessifs. C’est ce qu’on appelle « la crise d’adolescence ». Une période difficile pour les enfants aussi bien que pour les parents.

L’adolescence, c’est une période de transition, une période ou l’enfant va tester ses limites et celles de son environnement surtout celles de ses parents. Il remettra toute en question même sa personnalité et fera des choix qui ne sont pas toujours bons pour lui. Ainsi, les difficultés relationnelles naissent à cause du fait qu’il se renferme généralement sur lui-même, pensant que les adultes ne le comprennent pas. Il sera donc difficile pour les parents de savoir quand l’enfant va mal. Il ne voudra pas partager ses problèmes surtout devant ses parents. D’autant plus, si ceux-ci insistent pour connaitre les moindres détails de sa vie privée.

Il sera ainsi confronté à des difficultés d’éducation, la déperdition scolaire ayant pris le dessus. L’enfant risque de sombrer dans certains pratiques comme le tabagisme, l’alcoolisme, la consommation de la drogue, des troubles alimentaires et des rapports sexuels non protégés. Il faut noter qu’il est difficile de prévenir ce moment où tout peut basculer pour bon nombre de personnes. Comme le souligne Mariam, une jeune fille âgée de 16 ans « Je n’arrivais pas à discuter avec mes parents. Ils ne me comprennent pas et me jugent sans même chercher à savoir ce qui se passe ».

« Confrontés à une série de changements au niveau de leur corps, de leur vie sociale et de leur pensée, ils ne se comprennent ». Nous confie Issa Mariko : « mes parents ne me comprennent pas. Ils sont toujours sur mon dos. Ils veulent tout savoir, font de fausses imaginations et passent la majeure partie de leur temps à crier sur moi et me punissent.  Je me plie à leur volonté. J’ai souvent envie de quitter la maison ».

Il devient donc difficile d’être le parent d’un adolescent en crise, refusant l’autorité parentale et développant des cas d’incompréhension entre lui et ses parents.  Selon Mme Konaté : « Tu verras changer complètement ton enfant, il devient méconnaissable et impulsif. Il pense se suffire à lui-même et veut être libre de faire ce qu’il veut alors qu’il ne sait ce qui est bien pour lui. Et quand tu essais d’accomplir tes devoirs parentaux, il trouve que tu le détestes. Il résiste, se renferme et ne parle à personne ».

Mme Sangaré nous parle de son quotidien : « j’ai beaucoup de problèmes avec mon fils de 17 ans.                  A ce jour, ses notes ne font que baisser. Il ne nous écoute pas. Je ne sais même plus que faire ».

Il faut noter qu’il ne sert à rien de vouloir résoudre le problème avec des coups de chicotte ou par les punitions. Selon M. Diarra « Les parents devraient essayer de comprendre leurs enfants en leur donnant des conseils, en ayant une oreille attentive. Ils doivent aussi être flexibles en cherchant à savoir ce qu’ils aiment. Bref, il s’agit d’être son ami. Dans le cas contraire, il faut demander le concours d’une autre personne en qui l’enfant a confiance et avec qui il parle de tout. »

Adam Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *