« Le marabout m’a tué »

« Le marabout m’a tué »

La famille Diarra se souviendra longtemps de cette journée en fin Décembre. Pour cause, elle a assisté à une scène des plus inouïes ! « C’était, un après-midi d’un dimanche ensoleillé. Ma famille et moi étions au salon où on causait sur divers sujets. La journée a débuté comme tous les jours ordinaires dans la quiétude.

Cependant, contre toute attente, un individu dénudé s’est infiltré dans notre salon puis s’est dirigé vers le poste de télévision pour le débrancher et s’en aller. Nous étions tous surpris et interloqués. Sur le coup, personne n’a pu dire un mot. On regardait l’énergumène la bouche ouverte, jusqu’à ce que ma fillette de 3 ans brise la surprise en criant : « Papa, il est parti avec notre télé !». Je crois que c’est ce qui nous a tous fait réaliser que ce n’était pas un rêve », raconte Ousmane, le chef de famille, qui, jusqu’à présent, ne revient pas de la surprise.

« C’est au milieu de la cour alors qu’il sortait presque, que nous l’avons finalement interpellé », poursuit-il. Sa surprise sera encore plus grande face à l’étonnement du voleur : « Vous me voyez ? C’est la question que l’homme nous a posé lorsque nous lui avons demandé où il comptait s’en aller avec notre poste de télévision. Stupéfait, chacun de nous s’est regardé avant de le répondre « évidemment que oui ! ». L’homme nous a posé la même question plus de trois fois avant de réaliser qu’il était bien visible.

Choqué et désemparé, il a laissé tomber la télé et s’est pris la tête en criant « le marabout m’a tué. » C’est là que nous avons compris qu’on avait affaire à un voleur. »

Aux dires de Ousmane, le voleur sera identifié comme un certain Moussa, un diplômé sans emploi qui a eu le malheur de se faire piéger par un soi-disant marabout qui lui avait vendu une potion qui pourrait, selon celui-ci, le rendre invisible aux yeux du commun des mortels. A sa grande déception, il était plus visible qu’un soleil de minuit.

Soumba Diabaté (Stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *