Diabaté l’adepte de la bavette

Diabaté l’adepte de la bavette

S’il y a quelqu’un qui était opposé à la bavette et aux masques, c’est bien Diabaté. Jeune commerçant florissant, Diabaté subissait une double peine avec le couvre-feu, la fermeture des bars, restaurants et le ramadan. Marié depuis deux ans, Diabaté n’a pour autant pas rompu avec sa copine Bintou, son amour de jeunesse qui s’était mariée, et qu’il a rencontré, divorcée, juste avant son mariage. Puisque celui-ci était déjà programmé, et qu’il s’agit de sa cousine, il n’a eu d’autre choix que de se marier.

Mais, son cœur restait pour Bintou, son amour de jeunesse. Les deux tourtereaux ont élu domicile pratiquement dans un bar-restaurant dans lequel ils se donnaient rendez-vous tous les jours.

Juste avant le ramadan, il y a eu le couvre-feu, coupant les amoureux dans leur élan. Diabaté est resté chez lui, obligé de rentrer chez lui tous les jours à 20 heures, ne sachant où aller avec sa dulcinée. Et le ramadan est venu s’en mêler.

A la levée du confinement, le problème demeurait. Où se rencontrer ? Bintou vit avec ses deux enfants dans une maison de deux-pièces qui n’est pas adaptée pour leur rencontre d’amoureux. Finalement, les deux amoureux opteront pour une chambre dans la périphérie. Cependant, au premier jour, en sortant de la chambre, Diabaté rencontre sa belle-mère, venue saluer une connaissance dans le même domicile. Il portait une bavette. Sa belle mère est passée, sans le reconnaître. Depuis, Diabaté ne se sépare plus de sa bavette, ceci afin de ne pas se faire reconnaître par un proche surtout de sa belle famille.

Soumba Diabaté (Stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *