Présidentielle Américaine : une démographie électorale   

Alors qu’environ 160 millions d’électeurs se sont prononcés pour élire leur président de la république, le mardi 3 novembre 2020, les Etats Unis et le monde entier reste suspendu aux décomptes sur certains Etats clés. Les résultats sont attendus pour ce vendredi et viendront sans doute confirmer ou infirmer que traditionnellement les américains s’identifient à l’un ou l’autre des deux grands partis que sont les démocrates et les républicains, selon la race, le niveau d’études, la religion ou encore la géographie.

Une des données recueillies par le Pew Researche Center indique que « la popularité d’un parti ou d’un autre a augmenté ou légèrement diminué, mais l’équilibre fondamental reste assez étroitement divisé dans le pays », explique Dr Bradley Jones, chercheur au Pew Research Center.

Environ la moitié des électeurs blancs s’identifient ou se penchent vers le parti républicain et environ 40% font de même vers le parti démocrate. Les électeurs noirs sont majoritairement favorables au parti démocrate. Quant aux hispaniques, plus de la moitié de l’électorat se dit démocrate selon les données de l’institut américain.

Par ailleurs le Centre note une part croissante d’américains d’origine asiatique proches du parti démocrate. Dans son analyse de la démographie électorale américaine, le Pew Research Center rapporte que les femmes, toutes races confondues sont beaucoup plus affiliées aux partis politiques que les hommes. Elles sont plus susceptibles de voter démocrate que les hommes.

L’éducation est également une ligne de partage de l’élection américaine selon Dr Bradley Jones. L’appartenance politique varie selon le niveau d’éducation. Ceux qui ont un diplôme universitaire sont plus tournés vers le parti démocrate. Tandis que le lot des électeurs avec un diplôme secondaire ou moins sont plus favorables au parti républicain.

Autre axe de ralliement politique aux Etats-Unis : c’est la religion. Les évangélistes blancs qui ont joué un rôle déterminant dans l’élection de Trump en 2016 votent d’habitude pour le parti républicain. C’est une tendance classique qui se confirme lors de cette élection. Les évangéliques sont le groupe religieux le plus solidement républicain, analyse Bradley Jones. Les catholiques blancs et les mormons ont également évolué vers le GOP (Grand Old Party), une autre appellation du parti républicain.

A côté, il y a le bloc démocrate : les protestants noirs, les catholiques hispaniques, les juifs, et de plus en plus les « non affiliés religieux ».

Aussi, l’Amérique rurale a plutôt tendance à voter républicain que démocrate, tandis que les centres urbains et les banlieues, où se jouent le scrutin de 2020 sont plus favorables aux démocrates.

En tous les cas, les résultats qui tombent au compte-goutte donne pour l’instant une nette avance au candidat démocrate Joe Biden. Le monde retient son souffle.

Aly Bocoum

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*