Utilisation de l’encens : les dangers de la bonne senteur

Avec le froid qui s’annonce, l’encens est de plus en plus utilisé dans les concessions. L’utilisation de ce produit est une pratique ancrée dans la tradition des femmes au Mali. Il est utilisé pour rendre plus chaleureux les concessions avec des senteurs variées qui embaument notre espace de vie. Agréable, mais il est important de savoir que les volutes de fumées que dégage l’encens peuvent être dangereuses pour la santé.  

L’encens est un mélange de racine, « gowé », d’écorces de parfum et autres ingrédients souvent chimiques, que les femmes utilisent comme désodorisant sans mesure ni limite. Elles y exposent toute la famille, ignorant que la fumée peut avoir d’énormes conséquences sur la santé humaine.

Avant son usage, le mélange est gardé dans des récipients hermétiquement fermés pendant une longue période pour que le mélange soit bien incorporé avant d’être mis sur des braises pour obtenir cette fumée agréable mais nuisible.

« Si l’on est trop souvent exposé aux fumées de l’encens, elles provoquent certaines maladies respiratoires telles que le cancer des voies respiratoires, des problèmes allergiques, rhume, etc. Car le mélange donne une forte concentration d’hydrocarbures aromatiques, polycycliques dans les fumées de l’encens.  Et sont constituées d’irritants pour l’œil, le nez, les bronches», explique Dr. Bagayoko.

Cette fumée inhalée quotidiennement peut provoquer des irritations, des éternuements, des toux qui, s’ils sont négligés causent des problèmes respiratoires et des réactions allergiques plus graves.

Impossible de demander à la femme malienne de ne pas mettre de l’encens, cependant, il est recommandé de mettre de l’encens dans les maisons lorsqu’elles sont vides.

 

Adam DIALLO

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*