Rentrée scolaire : tour d’horizon sur les mesures Covid19 adoptées

 

Après deux reports en raison de la pandémie du Coronavirus, les élèves et étudiants du Mali ont repris le chemin de l’école ce matin, lundi 25 janvier 2021. Si pour les uns, cette reprise annonce une nouvelle année, pour d’autres notamment les étudiants, c’est une occasion pour continuer l’année académique 2019-2020.
Au Mali, comme dans la plupart des pays de la sous-région, l’année 2020 a été une année particulière à cause de la crise sanitaire qui bouleverse les habitudes. Du préscolaire au supérieur, les établissements ont connu une fermeture des salles pendant six mois dans le cadre de la lutte contre la pandémie. A noter que bien avant la crise sanitaire, l’école était déjà mise en mal par les grèves intempestives des enseignants.
Bien que l’année blanche soit évitée de justesse, la date de la rentrée scolaire 2020-2021, reportée deux fois par le ministère de l’Éducation Nationale, est maintenue pour ce 25 janvier sur toute l’étendue du territoire. A cette occasion, le ministère rappelle, dans un communiqué, aux directeurs d’académie d’enseignement que la Covid-19 reste une réalité très préoccupante dans notre pays.
Le département de tutelle engage les responsables scolaires, au moment où les élèves vont reprendre le chemin de l’école, à mettre tout en œuvre pour respecter et faire respecter, en relation avec leurs collectivités territoriales de rattachement et leurs partenaires, les mesures barrières dans leurs écoles afin d’assurer aux enfants un environnement sécurisé.
Ainsi, le département en charge de l’éducation nationale instruit qu’une leçon modèle sur la Covid-19, par niveau d’enseignement, soit transmise bientôt pour exécution dès le premier jour de la rentrée dans toutes les classes pendant 20 minutes. Cette activité se poursuivra durant toute la semaine, précise-t-il. « Vous organiserez des séances d’information et de sensibilisation dans vos circonscriptions sur la pandémie. Le gouvernement apportera tout l’appui possible pour accompagner les académies », rassure le communiqué.
La mise en place des comités de veille
Il sera mis en place un comité de veille dans chaque école et dans chaque classe pour veiller au respect des mesures barrières. Il sera composé de cinq membres (deux issus du Comité de Gestion Scolaire, le Directeur d’école et deux enseignants) pour les écoles et de cinq membres (filles et garçons) pour les classes. « Les spécificités de chaque école au niveau des communautés devront être prises en compte dans ce processus », rappelle le document.
Par ailleurs, le ministère fait savoir que les lacunes cumulées dans le processus d’enseignement et d’apprentissage, durant l’année scolaire écoulée, devraient retenir toute leur attention à l’effet de mettre en œuvre des mesures correctives. Pour réussir ce challenge, estime le département, un dialogue permanent doit s’instaurer avec les syndicats d’enseignants et les autres partenaires.

Seydou K. KONE

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*