EDUCATION : 19 000 élèves ne vont pas à l’école au Centre du Mali

EDUCATION : 19 000 élèves ne vont pas à l’école au Centre du Mali

 

Au total, l’on dénombre 643 écoles fermées touchant au moins 3882 enseignants causant la déperdition de plus de 19 000 élèves dans les régions de Mopti, Bandiagara et Douentza. Face à cette situation, l’Association DOGON VISION donne l’alerte.

Deux mois après la rentrée scolaire au Mali, les écoles du Centre du pays demeurent toujours affectées par l’insécurité qui sévit dans la zone depuis plus de huit ans. Les enfants sont ainsi privés de l’opportunité de survivre, d’apprendre et de prospérer.

Selon DOGON Vision, huit cercles des trois régions du centre sont fortement touchés par la fermeture des écoles. Il s’agit notamment des cercles de Douentza, Koro, Mopti, Bandiagara, Bankass qui enregistrent respectivement :142 ; 122 ; 108 et 74 écoles fermées. Parmi ces localités, le cercle de Douentza est le plus touché avec 876 enseignants et 43 000 élèves en déperdition. Alors que le cercle de Koro compte 732 enseignants touchés pour 36 000 élèves en déperdition.

A Youaraou, il y a 49 écoles fermées qui affectent 14 700 élèves et touchent 294 enseignants. Quant à Tenenkou et Djenné, il y a respectivement 48 et 27 écoles fermées affectant 14 400 et 8 100 élèves, ce qui touche 288 et 162 enseignants.

« A voir ces chiffres, les adres du Centre du Mali doivent se réveiller, sortir de l’immobilisme et engager une véritable lutte afin d’éviter l’interruption du cursus scolaire de 194 100 élèves. Autrement dit, ils n’auront pas de relève dans quelques années. Par conséquent, ce serait fini pour la bonne représentation du centre du Mali dans les instances de prise de décisions. Les régions du Centre seront tout simplement oubliées » écrivait sur la page Facebook de ‘’LE PAYS DOGON’ ’Adaman DIONGO.

Andiè A. DARA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *