2ème pont de Kayes : Un ouvrage qui répond à un type de structure mixte.

2ème pont de Kayes : Un ouvrage qui répond à un type de structure mixte.

 

Situé sur le fleuve Sénégal, le 2me pont de Kayes est une réponse à la nécessité de trouver une alternative durable à l’ancien pont qui, de par sa conception et son âge, ne répondait plus aux sollicitations du trafic actuel. Réalisé par la SOMAFREC, l’ouvrage répond à un Type de structure mixte alliant l’acier et le béton.

Tout en contribuant à l’amélioration de la fluidité du trafic, le 2ème pont de Kayes et ses voies d’accès, assurent désormais une liaison pérenne entre Bamako et le port de Dakar en favorisant le renforcement de l’intégration économique et de la coopération sous régionale, les échanges commerciaux et à la réduction des coûts de transports ainsi que le temps de parcours. Ils maintiennent le développement de la recherche et l’extraction des ressources minières dans la région ; la réduction de la pauvreté. Les travaux de construction du 2ème Pont sur le fleuve Sénégal et ses routes d’accès ont été entièrement pris en charge par le budget national pour un coût global de 58 156 134 751 F CFA TTC.

Sur une longueur de 541,30 mètres. Les travaux de construction que constitue le lot 1 réalisé par l’entreprise SOMAFREC, compte 14 travées de 40,30 mètres. Il est porté par 15 appuis, dont 2 culées et 13 piles-colonnes, et soutenu par des fondations constituées de 68 pieux forés de 10 à 20 mètres de profondeur. La largeur de la chaussée est de 2×7 mètres. La largeur des pistes cyclables est de 2×2 mètres, la largeur des trottoirs de 2×1, 50 mètres et celle du Terre-Plein Central est de 2,00 mètres. A ces éléments précités, il convient d’ajouter l’éclairage public qui permet d’assurer la sécurité des usagers de la route et des riverains.

Aussi, la réalisation du pont a permis la réalisation des ouvrages de protection des berges sur les deux rives avec des matériaux locaux afin de lutter contre l’érosion régressive au droit du pont ; la construction de trois (03) exutoires sur la voie n°3 pour diriger les eaux de pluies vers le fleuve Sénégal et l’aménagement de la rivière Kamankolé sur 700 mètres qui a sauvé de nombreuses habitations contre l’érosion régressive.

Les travaux du Lot 2, réalisés par l’entreprise COVEC, ont permis l’aménagement de 16,7 km de routes bitumées, réparties entre plusieurs voies.

Les voies n°1 et 2 concernent les principales voies d’accès au pont. Elles ont été aménagées en 2×2 voies avec 2 pistes cyclables et 2 trottoirs sur une longueur de 1 400 mètres. La voie n°3 permet d’accéder au quartier Kayes N’Di. Elle a été aménagée sur une longueur de 4 530 mètres. La voie n°4 facilite l’accès au pont à partir du centre-ville. Elle a été aménagée sur une longueur de 1 300 mètres. Elle dispose d’un parking de stationnement pour les véhicules poids lourds en provenance du Sénégal.

La voie n°5 permet de desservir le nouveau pont à partir de la RN1. Longue de 9 500 mètres, elle constitue la rocade de contournement du centre-ville et est aménagée avec 2 accotements. Cette dernière voie est destinée principalement au trafic des poids lourds, elle présente une importance capitale pour le décongestionnement du centre-ville de Kayes et singulièrement de la zone du grand marché.

En plus de l’aménagement des différentes voies citées, les travaux du Lot 2 ont également permis : la construction de près de 15 000 mètres linéaires de caniveaux et d’ouvrages d’assainissement ; la réalisation de l’éclairage public le long de toutes les voies sur environ 17 et la plantation de plus de 1300 arbres d’alignement.

Andiè A. DARA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *