Cabinet du Président du CNT : Pléthorique, budgétivore et inutile

Cabinet du Président du CNT : Pléthorique, budgétivore et inutile

 

Depuis la semaine dernière, le Président du Conseil National de Transition (CNT), s’est doté d’un cabinet qui fait débat. Composé de 26 personnes dont un chef de cabinet, 07 conseillers spéciaux, 09 conseillers techniques et 09 chargés de missions, la composition de ce cabinet, fait dire à plus d’un observateur que les militaires putschistes au pouvoir s’éloignent peu à peu de la vision de changement tant prônée par les maliens, après le coup d’Etat du 18 Août 2020.

Après avoir réussi la démission forcée du président d’alors, consacrant un coup d’État militaire, le Colonel à la retraite Bah N’Daw a été désigné par les acteurs du coup de force, après moults péripéties pour diriger la transition.

En plus de la Présidence de la transition, il a été voulu et obtenu par les militaires, un poste de vice-président de la transition, dont leur chef Colonel Assimi Goita, doté lui aussi de son cabinet occupe. Parlant du Conseil National de transition (CNT), qui a été constitué unilatéralement par les militaires en violant les décrets de désignation de ses membres. Dès lors, ils sont nombreux les maliens, qui se demandent sur les intentions des militaires au pouvoir, dont l’un des cerveaux, Malick Diaw, se trouve à la présidence du conseil national de transition (CNT). Ce dernier vient de se former un cabinet dont plusieurs personnes jugent pléthorique, budgétaire et inutile.

« Je suis pessimiste quant à la gestion chaotique de la transition par les militaires. Depuis leur arrivée au pouvoir suite à la contestation de certains citoyens contre la mal gouvernance du régime d’IBK, ils sont pires qu’IBK. Ils ont partagé entre eux tous les postes juteux du pays et au même moment l’insécurité grandit crescendo. Je trouve le cabinet du président du CNT une insulte envers le peuple Malien, car c’est un gaspillage de l’argent public », s’indigne Boureima Traoré.

Adama Coulibaly abonde dans le même sens : « J’accuse le Président de la transition qui a prononcé de beaux mots contre la corruption et la réduction du train de vie du gouvernement et les institutions de la République. Depuis leur arrivée, aucun changement mais plutôt ils exagèrent à travers les nominations claniques ». « Finalement la transition est un gâteau que les militaires partagent avec leurs proches. Sinon comment comprendre autant de personnes payées au frais du contribuable pour un conseiller. Les membres du CNT sont des conseillers, pourquoi nommer 16 conseillers autour de lui ? » s’interroge Aïda Haidara, une internaute, inquiète de la dégradation de la situation sécuritaire dans le pays.

SKK 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *