PROMOTION CINEMATOGRAPHIQUE  L’Union Nationale des Cinéastes du Mali se fait un agenda sur 3 ans

PROMOTION CINEMATOGRAPHIQUE   L’Union Nationale des Cinéastes du Mali se fait un agenda sur 3 ans

 

En faveur d’une conférence de presse, tenue hier mardi 9 mars 2021 au (CNCM), l’Union Nationale des Cinéastes du Mali (UNCM), a décliné son plan d’action triennal. Axé sur sept axes majeurs, ce programme d’activités du bureau exécutif conduit par Boubacar Gakou,75e 6 secrétaire général, entend booster la production cinématographique du Mali, surtout en attirant plus de jeunes porteurs d’ambitions pour ce secteur.

L’ambition est focalisée sur les jeunes désireux de se lancer dans le cinéma, expliquent les membres de l’(UNCM). Cependant, pour relever les défis et porter plus loin le cinéma malien, le bureau exécutif mise principalement sur la « formation ». En plus du renforcement des capacités des techniciens du cinéma pour l’essor de ce secteur au Mali, le secrétaire général du bureau de l’UNCM, Boubacar Gakou, a dévoilé le lancement du projet « Djakoura », une initiative qui vise la réalisation annuelle de « 20 courts métrages ». Aux dires du sieur Gakou, en marge de cette initiative, l’UNCM conduira le processus de développement, de production et de promotion des réalisations des jeunes cinéastes retenus.

La mise en place d’une « maison pour le Cinéma » malien s’inscrit également en droite ligne des priorités du bureau. Cela, conforment à la vision de la restructuration de l’UNCM. Dans cette optique, les acteurs du cinéma s’attèlent à doter l’organisation d’un siège « indépendant », qui servira de « cinémathèque pour les cinéastes maliens » a indiqué le conférencier principal.

Aussi, partant du fait que le monde du cinéma malien ne peut tirer un réel profit de ses opportunités sans une réelle promotion, l’UNCM entend « pérenniser le projet éducatif pour la promotion du cinéma Africain et Malien ». Ce projet bénéficie déjà d’un accompagnement de l’ambassade de France au Mali, mais il n’empêche qu’il faudra mobiliser davantage de ressources pour mener à bien les actions de l’Union.

Ces actions débutent dès ce jeudi 11 mars 2021. En effet, il est prévu le premier numéro de la << rencontre mensuelle des cinéastes » du Mali, avec une master class qui sera animée par Souleymane Cissé. Ces rencontres mensuelles se veulent un « cadre idoine de partage d’expériences entre la jeune et l’ancienne génération » de producteurs et réalisateurs de films, pour plus de productions de qualité.

Ousmane Tangara

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *