Vaccin contre la Covid 19 : Des pays d’Afrique de l’Ouest prennent de l’élan

Vaccin contre la Covid 19 : Des pays d’Afrique de l’Ouest prennent de l’élan

 

Pour le Continent africain, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a promis en 2021, 600 millions de doses de vaccin, pour près d’1 milliard 300 millions d’habitants. Une équation difficile à résoudre, mais qui n’empêche pas certains pays de tirer leurs épingles du jeu.

Certains pays n’ont pas tardé à accélérer leur cadence dans la course au vaccin contre le coronavirus. La Côte d’ivoire en l’occurrence. Ce pays qui compte plus de 25 millions d’habitants, a pu en effet, mobiliser et obtenir plus rapidement que d’autres, quelques doses de vaccin par le biais du mécanisme COVAX, un système mondial pour un accès universel et équitable du vaccin. D’autres pays attendent ce système de procuration mondiale du vaccin, qui est pourtant lent, alors que le virus circule à une vitesse phare sur le continent.

En Afrique de l’Ouest, le Sénégal et la Côte d’Ivoire ont préféré multiplier les chances. En effet, le pays de Macky Sall a pu, par exemple, démarrer, mardi dernier, sa campagne de vaccination grâce aux quelques 200 000 doses du vaccin Chinois de la société Sinopharm. A ce jour, près de 11 750 personnes sont déjà vaccinées, et plus de 76 365 personnes en attente de l’être.

Le pays a reçu, vendredi 26 février 2021, ses premières doses de vaccin contre la covid 19 grâce dispositif Covax, qui entend déployer une distribution équitable. En effet, au total, 504 000 doses du vaccin AstraZeneca/Oxford, ont déjà foulé le sol ivoirien. La Côte d’ivoire devient ainsi, le deuxième pays africain après le Ghana, à bénéficier des vaccins fournis par le mécanisme mondial Covax.

L’on pourrait, au Mali, s’interroger sur le mécanisme de cette acquisition. La réponse à la question se résume dans le processus de la demande selon les spécialistes. Ces vaccins, selon l’OMS, dont la Côte d’ivoire a bénéficié, sont produits sous licence par le Serum Institute of India (SII) en Inde, et sont le deuxième lot de vaccin destiné au Continent Africain, sous le mécanisme Covax, qui se donne le défi de fournir au moins 2 milliards de doses de vaccins contre la Covid 19, d’ici la fin de 2021, sur toute la planète.

Il y’a une chaîne d’interventions assez complexe pour intégrer le schéma COVAX, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Les partenaires de ce dispositif sont : l’UNICEF, l’Union Européenne dont le financement a assuré la fabrication du vaccin, le transport et la distribution, l’Alliance pour les vaccins, (GAVI), l’organisation mondiale de la Santé (OMS), la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI).

Les méthodes d’acquisition de ces vaccins varient d’une société à une autre, ou d’un pays à un autre. Cependant, au regard de la demande mondiale, le temps d’attente n’est pas le même que l’on soit un riche ou un pays pauvre. Le Mali a communiqué sur une probable livraison avant la fin du mois de Mars.

Ousmane Tangara

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *