Echéances électorales : Des dates et des zones d’ombre

Echéances électorales : Des dates et des zones d’ombre

 

Les dates des élections Présidentielles et législatives au Mali s’inscrivent dans le respect du temps imparti à la transition. Les maliens seront convoqués pour le 1er tour des élections présidentielles couplées aux législatives le 27 février 2022. Et les seconds tours s’il y a lieu, les 13 et 20 mars 2022.

Selon le chronogramme rendu public ce jeudi 15 avril 2021 par le Ministre de l’Administration et de la Décentralisation au Centre d’Information Gouvernementale (CIGMA), le Référendum est prévu pour le 31 octobre 2021, les élections locales, communales et régionales le 26 décembre 2021.

Selon le Colonel Abdoulaye Maiga, la tenue du Référendum tient compte du temps nécessaire aux consultations, à l’élaboration du projet de Constitution, à son examen en conseil des ministres et à son adoption par le Conseil National de Transition durant une période de 5 mois à compter du mois d’avril.

Aussi, il a souligné le nécessaire rétablissement et le renforcement de la légitimité des organes des collectivités territoriales après l’instabilité politique qui a conduit à de nombreux renouvellement, voire prorogations des mandats. « Il est proposé de tenir ces scrutins concomitamment afin d’éviter de convoquer les électeurs de façon répétitive, source d’épuisement et par conséquent de baisse du taux de participation. Cette élection devra aussi permettre de réduire le coût des élections », précise la note d’information du Ministère.

Ces dates n’ont pourtant pas rassuré la classe politique qui fustige une violation des lois électorales qui consacrent le dernier trimestre de l’année aux révisions des listes. Plusieurs interrogations ont fait suite à la sortie du ministre Maïga.

Andiè A. DARA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *