Primature : Premier Conseil de Cabinet du Gouvernement Choguel

Primature : Premier Conseil de Cabinet du Gouvernement Choguel

 

48 heures après sa formation, Choguel Kokalla Maiga a présidé ce dimanche 13 juin 2021, le tout premier conseil de cabinet des ministres de son nouveau gouvernement. Pour les 270 jours à venir le Premier Ministre a tenu un discours d’espoir et d’engagement tout en fixant les sept priorités pour la réussite de la Transition.

Le Premier Ministre Choguel Maiga, a indiqué que le choix de ces femmes et hommes intervient à une période des plus critiques de l’histoire contemporaine du Mali avant d’interpeller, l’ensemble du Gouvernement sur les attentes du peuple malien.

Face aux doutes et à la déception suscitée par la formation de ce nouveau gouvernement, le nouveau patron de la Primature estime que c’est la mise en œuvre d’une gouvernance de rupture et d’exemplarité qui permettrait l’adhésion d’un plus grand nombre de maliens. Cela suppose, indique-t-il, de mettre fin à des pratiques qui ont fini par justifier la défiance des populations vis-à-vis de l’État pour fonder les actions sur la pratique de la vertu, tout en attaquant de front de nombreux problèmes qui assaillent la Nation.

Il a ensuite pris l’engagement de réussir la Transition en fixant les priorités. Il s’agit notamment de l’amélioration de la sécurité, les réformes politiques et institutionnelles, l’organisation d’élections crédibles, la réduction du train de vie de l’Etat, la moralisation de la vie publique, la fin de l’impunité et la satisfaction d’une part importante de la demande sociale.

La mise en œuvre de ses sept axes passe par la création des conditions sécuritaires pour le retour de l’Administration dans les zones les plus affectées par la crise. Les réformes politiques et institutionnelles permettront une refondation du Mali. Pour ce faire, Choguel Kokalla Maiga a annoncé la tenue très prochaine des Assises Nationales de la Refondation (ANR).

Aussi, a-t-il rassuré que le gouvernement s’attachera aussi à obtenir une trêve globale (politique, syndicale, sociale) afin de créer un climat d’apaisement, de sérénité et de confiance mutuelle. En ce qui concerne l’organisation des élections, le premier garantie la création d’un organe unique des élections.

Par ailleurs, une révision intelligente de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation et la révision consensuelle et inclusive de la Constitution, dans le respect de son article 118 seront poursuivies et approfondies.

Pour mettre fin à l’impunité généralisée dans le pays, le Gouvernement de Transition conforte le peuple malien en mettant en place de véritables poursuites judiciaires consécutives aux tueries et exactions contre les victimes des journées de juillet 2020.

Dans la logique du Président de la Transition, Choguel Kokalla Maiga confie que la réduction du train de vie de l’Etat sera renforcée par des initiatives d’envergures qui seront prise en vue de réaliser les économies substantielles qui seront utilisées pour soutenir des secteurs sociaux prioritaires.

Il convient de rappeler que c’est une course contre la montre qui est engagée désormais pour cette deuxième phase de la Transition.

Andiè A. DARA

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *