Tabagisme : fumeurs passifs, la mort par « procuration »

Tabagisme : fumeurs passifs, la mort par « procuration »

 

Chaque année, 6 000 milliards de cigarettes sont consommées par un milliards de personnes dans le monde. Ces chiffres de l’OMS ne prennent pas en compte les nombreux fumeurs passifs qui eux aussi, à longueur de journée, inhalent involontaires la fumée du tabac, à chaque bouffée de leur voisin fumeur. Au Mali, cette situation interpelle à plus d’un titre au moment où les acteurs de lutte contre le tabagisme célèbrent la journée mondiale de lutte contre le phénomène.

Des pneumologues, les dernières statistiques indiquent qu’environ 34 % de la population juvénile malienne consomme le Tabac. Le fumeur passif sans le savoir consomme la cigarette car en plus de la fumée exhalée par le fumeur à chaque bouffée, l’air se charge de la fumée issue de la combustion passive de la cigarette elle-même.

Les experts soulignent que la problématique se sont les fumées que respirent des gens qui sont restés à côté et ses fumées contiennent beaucoup plus de d’éléments de toxiques que la fumée inhalée par le fumeur parce qu’il y a des phénomènes de combustion qui ne sont pas complet qui engendrent une quantité de substance cancérigène beaucoup plus importante.

« Chacun est libre de faire ce qu’il veut de sa santé mais au Mali il faut reconnaitre que certains fumeurs exagèrent. Il y a des taximen qui fument dans la voitures alors qu’il y a des clients », dénoncent Youssouf Diallo.

« On doit exiger que tous ceux qui fument le fasse dans les lieux réservés à cet effet. Ce qui veut dire que l’Etat aussi doit prendre ses responsabilités pour construire des ‘’espaces fumeurs’’ partout », indique Yacouba Sogodogo

Quant à Moussa Coulibaly, il estime que le véritable moyen de lutter contre le tabagisme en général c’est soit d’interdire la fabrication de la cigarette par les usines, soit d’augmenter considérablement les prix des produits.

La fumée du tabac contient selon les spécialistes, 4000 substances chimiques différentes, dont 60 sont cancérigènes. Elle est dangereuse pour le fumeur et pour son entourage. Ils par ailleurs, ils préviennent que chez les enfants, le tabagisme passif ralentit la croissance des poumons et cause des maladies des voies respiratoires, des inflammations de l’oreille moyenne et de l’asthme. Durant l’âge de la scolarité obligatoire, la fumée secondaire entraîne un réflexe tussigène, la formation de mucosités dans la gorge et le pharynx, une respiration sifflante et une détresse respiratoire. L’exposition à la fumée passive durant la grossesse expose à des complications : fausse couche, grossesse extra-utérine et accouchement prématuré. Le fœtus risque un retard de développement et un poids faible à la naissance.

Le tabagisme est la deuxième cause de décès dans le monde avec plus de 8 millions de morts par an. Sur 650 millions de fumeurs, 5 millions meurent chaque année à cause des problèmes de santé liés au Tabagisme et ce chiffre pourra évoluer à 10 millions en 2030 selon l’OMS. 80 % de ces décès surviendront dans les pays en développement.

Andiè A. DARA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *