LUTTE CONTRE LA FRAUDE A L’AMO : Les hommes de média à l’école des experts

LUTTE CONTRE LA FRAUDE A L’AMO : Les hommes de média à l’école des experts

 

Instaurée par la loi n° 09-015 du 26 octobre 2009, l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO),  est gérée par la Caisse nationale d’Assurance Maladie (CANAM). Cette structure fait de nos jours, face à la fraude de certains bénéficiaires. Toute chose qui brise l’élan de solidarité de l’AMO, et freine significativement les objectifs de cette mesure sociale.

Instaurée il y a plus de dix ans, l’AMO demeure sans nul doute l’un des dispositifs sur le plan social le plus concret, pratique et efficace en matière de couverture sanitaire dans notre pays. Les plus hautes autorités du pays en accordent une attention toute particulière. Raison pour laquelle, elles ne cessent de la soutenir et de prendre des mesures pour assurer sa pérennité. Pour ce faire, les responsables de la (CANAM), sous la houlette de l’actuel Directeur Général, entouré de ses collaborateurs, sont plus que jamais engagés à apporter des innovations au dispositif de l’AMO, pour une meilleure sécurisation des prestations.

Au cours d’un atelier dédié à l’information et à la sensibilisation des journalistes, le Coordonnateur du Cadre de Concertation des Directeurs de Publication (CCDP), Aboubacar Bany Zan, assisté par le directeur adjoint de la CANAM, ont partagé avec les hommes de médias, les abus de certains assurés sur leur carte AMO, soit directement ou indirectement pour des raisons sociales. Ce qui met en péril les acquis à court, moyen et long terme des prestations à l’assurance maladie obligatoire selon les responsables chargés de la bonne exécution de cette mesure sociale.

Si rien n’est fait pour endiguer ces pratiques et aider les responsables de la CANAM à circonscrire efficacement la fraude à l’AMO, l’avenir du dispositif tant apprécié par la majorité des maliens sera hypothéqué selon le coordinateur du Cadre de Concertation des Directeurs de Publication (CCDP), Aboubacar Bany Zan. Ce qui lui motive à inviter ses confrères de la : presse écrite, des radios, de la télé, des sites internet et autres, à assumer un rôle important d’« information et de sensibilisation des usagers de l’AMO », sur les conséquences de l’emploi abusif de la carte AMO.

Rappelons qu’au cours de cette journée d’informations et de sensibilisations, les hommes de médias participants ont été édifiés par les experts de la CANAM afin qu’ils puissent à leur tour informer et sensibiliser les populations sur le phénomène. Il s’agit les différentes manifestations de cette fraude, les sanctions et les perspectives Bref/ tout ce qui nous amènera à accomplir notre mission de conscientisation des assurés à l’AMO, pour l’abandon de la fraude.

SKK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *