Universités régionales : Quel chronogramme pour enfin voir d’autres universités en région ?

Universités régionales : Quel chronogramme pour enfin voir d’autres universités en région ?

La fin du mois de novembre dernier, le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga a présidé, une réunion du Conseil de cabinet réunissant les membres du Gouvernement. L’objectif de ce conseil était d’échanger et examiner des avant-projets de loi créant les universités dans les villes de Gao, Sikasso et Tombouctou. Suite à cette réunion aucun chronogramme n’a été diffusé pour la construction de ces universités tant attendues.

C’est dans les années 1996 que le Mali a eu sa première Université appelée « Université du Mali », devenue en 2006, l’Université de Bamako qui englobe plusieurs facultés. En raison de la pléthore d’étudiants et dans le souci de l’amélioration des conditions de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, cette université a été scindée en 04 en 2011. A ce jour, le Mali dispose de 05 Universités dont celle de Ségou. Malgré ces universités, il faut reconnaitre que le pays est vaste et il est grand temps qu’il dispose d’universités dans toutes les régions administratives pour dépeupler les universités existantes, et aussi permettent aux habitants de ces régions d’effectuer leur cursus universitaire à moindre coût avec moins de peine.

En mars 2015 sous le régime d’IBK, à l’époque Me Mountaga Tall, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, les missions universitaires ont été dépêchées sur ces trois régions à savoir Gao, Tombouctou et Sikasso. En effet, elles avaient été chargées d’identifier les filières de formation desdites universités ; de préparer les avants projets de textes relatifs à la création, à l’organisation et aux modalités de fonctionnement ; d’évaluer le potentiel enseignant résident et les besoins en recrutement du personnel enseignant, administratif et technique ; d’évaluer le coût des investissements à réaliser et enfin d’évaluer le budget prévisionnel de fonctionnement. Retenons que pour l’appellation chaque université prend le nom de sa région.

Six ans après, les autorités actuelles de la transition, dans l’esprit de la continuité de l’État, veulent concrétiser cet important projet pour l’enseignement supérieur et aussi pour le développement du pays. C’est ainsi que le 25 novembre dernier, le Premier ministre Maïga a présidé une réunion du Conseil de Cabinet réunissant les membres du Gouvernement portant sur l’examen des avant-projets de loi créant des universités dans les villes de Gao, Sikasso et Tombouctou. Mais pour le moment aucun chronogramme n’a été rendu public concernant la construction de ces universités.

« C’est un projet qui existe et je ne pense pas avec l’état actuel du pays si les autorités pourront mobiliser le financement pour la construction de ces universités régionales. Quand même, c’est une nécessité aujourd’hui pour notre pays et aussi pour son avenir », nous exprime un cadre sous anonymat. Quant à Adama Sylla, il demande aux autorités de penser à la région de Kayes qui est d’ailleurs la première région.

Seydou K. KONE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *